Histoire de rencontre de couple

Puis un pari a tout bouleversé: Un jeu banal et somme toute idiot, mais rempli d'émotions, de chaleur, de larmes En , j'étais célibataire, je travaillais à Paris dans une grande Société, j'étais responsable d'un pool de cinq sténos-dactylos. En septembre de la même année, notre service recherchait un dessinateur. Mon supérieur n'étant pas encore rentré du déjeuner, je recevais un beau jeune homme pour ce poste ; il revenait d'Algérie où il avait effectué son service militaire d'une durée de 27 mois.

Je l'ai reçu et lui ai demandé de bien vouloir patienter. Lorsque je suis revenue dans mon bureau, je me souviens avoir dit à mes collègues: Il marchait tranquillement, écoutant le bruissement des feuilles, le chant des oiseaux. J'avais rencontré, durant l'été, ce séduisant jeune homme, celui que j'avais aperçu et pour qui j'avais flashé en silence lors d'une séance de cinéma. C'était mon propre voisin et pourtant je ne l'avais jamais encore rencontré.

Je venais d'arriver en Italie pour ma troisième année à l'étranger.

Tombée pour lui

J'étais très excitée à l'idée de plonger dans une nouvelle culture et de passer une année scolaire entière dans la ville de l'art et de l'amour Une de mes passions est le chant, et je voulais continuer à la développer en Italie. Quelques semaines après mon arrivée, des auditions ont lieu à l'université pour constituer la chorale Je pose un pied dans la salle et là, je ne vois que lui: Nous avons tendance bien souvent à prendre à la légère les amours d'adolescence. Et pourtant même à 16 ans, ce grand Amour, celui que l'on nomme avec un A majuscule, peut être au rendez-vous.

Il suffit d'une soirée, pour que, même en pleine nuit, vous trouviez le soleil de votre vie. Une discothèque, musique entraînante, premier regard, puis un autre. La chanson se termine C'est simple, notre histoire a commencé le premier jour où l'on s'est vu. Nous avions neuf ans et il venait d'emménager dans le quartier.

Tout de suite j'ai aimé ce garçon timide et peu sûr de lui. Il était en vélo et découvrait le quartier. J'étais en patins à roulettes Ce n'est qu'au restaurant en le voyant sans lunettes et de face que ma timidité a repris le dessus, car là je l'ai trouvé vraiment très beau: Je me rappelle avoir été très gauche et m'être servie de l'eau en omettant d'enlever le bouchon de la bouteille , jusqu'à ce qu'il ne me le fasse remarquer. Ca ne l'a pas fait fuir! Après tout ça, nous nous sommes revus très vite et avons débuté une histoire que l'on poursuit encore aujourd'hui Franck y répond favorablement, nous échangeons quelques mots par téléphone, et je me dis qu'il sera un bon copain de vacances!

Les premiers jours confirment mon sentiment, découvertes et partages fabuleux, rires aux éclats etc. On se raconte nos vies, lui plus rangé après 17 ans de mariage et moi l'indécrottable célibataire trentenaire! Arrive la fin du séjour, avec comme une impression de se connaître depuis des années La séparation se fait furtivement, sur un simple petit signe de la main.

Il repart à Strasbourg, moi je reste à Paris dans ce métro surpeuplé du 31 décembre. Et là, je ressens un grand vide après un trop plein d'émotions. Il semble éprouver la même chose.

Ma maman, mon amour

Il me propose un nouveau voyage en Turquie cette fois, prévu pour le mois d'avril.. Mais pas question d'attendre 4 mois avant de se revoir, alors j'achète des billets de train pour Strasbourg 20 jours plus tard. Ce week-end là sera décisif. En réalité nous sommes faits l'un pour l'autre, c'est une évidence! Depuis on ne se quitte plus et notre vie est nourrie de projets communs Chaque jour on se dit qu'on s'aime! On s'était échangé nos numéros, on s'est envoyé des textos Il m'a répondu: Un jour, je suis allé dans un sauna réservé aux hommes.

Tu peux y profiter d'un jacuzzi, sauna, hammam , un immense bar, une terrasse, mais c'est aussi un lieu de rencontres. Dans la soirée, je me suis rendu dans le hammam plongé dans l'obscurité, juste pour profiter des bienfaits du hammam car je n'ai jamais fait partie de ceux qui s'adonnent à des relations avec un inconnu. Et puis je me suis retrouvé à côté d'un garçon et quelque chose m'a poussé à aller à l'encontre de mes valeurs Seulement, je venais d'embrasser et d' avoir un rapport intime avec un homme dont je n'avais même pas vu le visage.

Et quand il m'a proposé de sortir de ce hammam, j'ai eu un moment d'angoisse et j'ai hésité de peur de m'apercevoir de l'énorme connerie que je venais de faire. Je l'ai finalement suivi et nous avons tous les deux craqué.


  • C’est l’histoire d’un couple….
  • Histoire de couple : quand l'un va plus vite que l'autre!
  • sites de rencontre pour filles.
  • avis sur site de rencontre pof!

Cela fait aujourd'hui 3 ans et demi que nous sommes ensemble. Il y avait , je pense, une chance sur un million que cette rencontre débouche sur une histoire amoureuse Après le décès de ma chère grand-mère paternelle, je suis paumée et plus rien n'a de saveur. J'arrive à l'hôpital en baggy, basket et sweat à capuche Pas vraiment, non Lui, oui.

Vos plus belles rencontres : témoignages

Il fait partie d'un petit groupe de rock pas très connu. Ah bon? J'aurais pu m'en douter, c'était le guitariste du fameux groupe qui m'avait scotchée six mois plus tôt. Je lui raconte. On se regarde enfin, des papillons dans les yeux. Non, ne me prends pas pour un fou Une heure après, alors que j'avais retrouvé mes potes, il réapparaît et me demande ce que je fais en suite. Lui doit mixer jusqu'à 2 h 30 du matin. OK, message reçu. Je suis épuisée, mais je me dis clairement: Et si tu restes, tu te perds C'est fou tout ce que deux inconnus peuvent avoir à se dire. Nous avons passé la nuit de bar en bar, au milieu des poivrots et des âmes errantes, comme si le monde nous appartenait.

On se racontait, on s'embrassait.

On ne pouvait plus se décoller. A l'aube, on s'est dit mutuellement qu'on ne pouvait pas se quitter là. Bien sûr, on va chez toi. On a écouté de la musique, bu de la tisane et fait l'amour comme des fous. Sans retenue, comme si nos corps se disaient enfin tout ce qu'ils retenaient depuis toujours. C'était bon, c'était beau. On a dormi dans les bras l'un de l'autre, scotchés C'est quand je me suis réveillée, quelques heures plus tard, que tous mes signaux d'alarme se sont de nouveau allumés: J'ai pris mes jambes à mon cou, en lui laissant juste un numéro de portable.

Il m'a rappelée, bien sûr, mais justement pour m'expliquer qu'il ne pouvait pas continuer. Il était trop blessé par une histoire précédente pour oser, cette fois, la durée A chaque mot il enfonçait plus loin le poignard. Moi je restais muette. Il avait tué quelque chose en moi.

Des coups d'une nuit, j'en ai déjà eu: Là, j'étais juste dévastée. C'était une histoire d'amour que je venais de vivre, explosée en plein envol. Un truc d'une violence extraordinaire dont je ne suis toujours pas guérie, huit mois plus tard.

Elisabeth Buffet :

Il déjeunait, seul, dans le même restaurant que moi, à Chichicastenango. Il m'a demandé un renseignement, nous avons engagé la conversation. J'étais seule aussi, je lui ai proposé de partager ma table, et nous ne nous sommes plus quittés. J'étais au Guatemala, en voyage d'affaires, lui aussi. Moi, grande blonde plutôt classique de la bourgeoisie nantaise ; lui, Colombien, très brun, haut fonctionnaire incorruptible au destin tourmenté.

Bref, deux mondes qui n'avaient aucune chance de se croiser. Sauf au bout du monde, où soudain tu ne vois plus que les ressemblances. Tout l'après-midi nous avons visité la ville ensemble, fait les marchés, visité les petites églises Le soir, quand je me suis retrouvée à côté de lui dans la voiture, en route vers Guatemala City où étaient nos deux hôtels, j'avais la curieuse impression que nous étions déjà un couple, en train de rentrer de week-end. Le soir, nous avons dîné ensemble.

Les plus belles et insolites histoires d'amour

Je le trouvais beau, classe avec sa barbe de quelques jours et son espagnol parfait. Ensuite nous sommes allés danser, je me suis lovée dans le creux de son épaule, il m'a serrée contre lui. La première nuit fut torride, mais il fallait que je rentre à mon hôtel, et j'ai tenu à finir la route à pied. Je ne voyais plus le monde de la même façon.

La rencontre

J'étais prête à tout. On s'est revus le lendemain, et on ne s'est plus quittés. D'un côté, il me faisait rêver: D'ailleurs il me disait: Et en même temps c'était un homme possible: Mais il y avait l'Atlantique entre nous. Pas question pour lui de renoncer à sa carrière et de vivre en France, ni pour moi de tout abandonner - mes enfants, mon boulot - et de m'installer en Colombie Plutôt que de saccager notre histoire, nous avons préféré renoncer. Tout arrêter en apesanteur. Et je ne regrette rien.

Ce genre d'histoires, il faut les vivre, sans essayer de les domestiquer, de les formater, de les inscrire dans un espace-temps qui n'est pas le leur. Au bout du compte, elles durent en nous toute une vie. J'ai toujours adoré les pianistes. Le dos courbé sur le clavier, le génie.

Je ne connais rien de plus romantique et de plus séduisant. Il était jeune, mais en fait sans âge. Grand, brun, beau Il me faisait craquer. C'était une soirée privée, et il a dîné avec nous après le spectacle. Une immense tablée de gens qui parlaient plutôt fort. Dont mon mari. Lui était en face de moi, parlait peu. Je ne voyais que ses mains. Et son regard qui de temps en temps frôlait le mien et me transperçait.

Couples en Crise : Je l'aime mais je ne le supporte plus - A chacun son histoire

Puis il repartait dans son monde, et c'est là qu'il m'électrisait le plus.


admin